LES CHARMES
DE LA FRANCHE COMTE


La Haute-Saône, île verte de la Franche-Comté, nous nous devions de consacrer une partie de notre site aux charme de notre région !

Régulièrement nous enrichirons cette rubrique. N'hésitez donc pas revenir régulièrement au gré de vos visites.

Le Mont d'Or Vacherin du Haut-Doubs


Les touristes estivaux ne peuvent pas en déguster. La fabrication du Mont d'Or, reconnu AOC en 1981, date du décret en 2006, n'a lieu que du 25 août au 15 mars. La vente aux consommateurs n'est autorisée qu'entre le 10 septembre et le 10 mai.

Ce vacherin est fabriqué exclusivement avec du lait entier de vaches de race Montbéliarde, mis à l'œuvre à l'état cru. Le caillage du lait est obtenu à l'aide de présure. Après le démoulage, le caillé est cerclé dans une sangle d'épicéa. Affinés en cave pendant 21 jours sur des planches d'épicéa, les formages sont retournés et frottés quotidiennement à l'eau salée. Fromage à pâte molle non cuite, légèrement pressée et crémeuse, le Mont d'Or utilise un lait prélevé à une altitude supérieure à 700 mètres dans une zone qui s'étend le long de la frontière suisse entre la source du Doubs et le saut du Doubs.

L'origine du vacherin remonte à l'époque des premiers défrichements des hauts plateaux du Doubs. En automne, avec l'arrivée des neiges, les vaches regagnaient les étables. Les quantités de lait se faisaient moindres. A défaut de produire des grosses meules, les hommes décidaient de fabriquer des fromages moins gourmands en lait, appelés fromage de boëte ou fromage de crème.

Aujourd'hui encore le Mont d'Or est une fabrication saisonnière qui perpétue la tradition. La fabrication de Mont d'Or est de 4 000 tonnes par an. Et dès l'automne, les habitants de la région le dégustent à la cuillère. Le Mont d'Or sert aussi à accompagner charcuteries, pommes de terre en boite chaude passée a four. Son parfum d'épicéa et son goût boisé accompagnent à merveille les vins du Jura.