LUXEUIL LES BAINS

Aux environs de 575, le célèbre moine Irlandais Colomban, accompagné de douze disciples, s'installa dans la région, dans les ruines d'un vieux castrum ruiné : Aunegray près de Faucogney. En 590, il découvrit un castrum qui s'appelait alors Luxovium, fortifié avec beaucoup de soins où se trouvaient des thermes d'eaux chaudes. Originaire d'Irlande, que son isolement avait préservé des grandes invasions, Colomban était venu pour essayer de ramener la Gaule vers un christianisme authentique qui avait complètement disparu. Ainsi est né sur les ruines romaines la célèbre abbaye qui prolongera pendant douze siècles une vénérable existence.

L'eau de Luxeuil jaillit de cinq sources avec un débit de 6000m3 entre 25° et 63°. Cette eau calme les foyers douloureux, apaise toute nervosité, éteint les inflammations de l'appareil génital féminin et des veines, et tonifie les parois des vaisseaux. C'est à Luxeuil, que pour la première fois en France, d'importantes recherches de laboratoires tant sur l'homme que sur l'animal ont prouvé l'efficacité des eaux et la sincérité de leurs bienfaits.

Dans la visite de Luxeuil, on ne peut ignorer la basilique Saint-Pierre. C'est un monument romano-gothique du XIIIe. Si l'extérieur déçoit, l'intérieur révèle les splendeurs d'une des plus belles églises de Franche-Comté.

L'édifice le plus évocateur des monuments gothiques est la Tour des Échevins.  Elle fut construite au Xve et fut longtemps le siège de l'autorité municipale et reste l'image symbolique de la cité. Elle conserve une allure de donjon féodal avec sa tour crénelée. Par un escalier de 146 marches, on arrive au sommet de la tour d'où on découvre un panorama magnifique sur les Vosges, le Jura et les Alpes. Cet édifice abrite un musée archéologique, une exposition des toiles de Jules Adler, enfant du pays, et on peut y voir une collection gallo-romaines de fragments de statues et stèles funéraires.

La maison du cardinal Jouffroy est une demeure ou l'art gothique l'emporte sur quelques remaniements de la Renaissance. Le cardinal est le fils du bâtisseur de la Tour des Échevins et il fut un ministre influent du roi Louis XI. Le balcon et la tourelle retiennent surtout l'attention.
La maison du Bailli semble avoir été construite par les mêmes ouvriers qui travaillèrent à la Tour des Échevins. Elle représente avec une disposition originale, le même style de décoration et une tour crénelée à pans coupés. Maintenant propriété de la ville de Luxeuil, elle abrite maintenant une bibliothèque municipale.
La maison de François 1er est du XVIe. Elle évoque non le roi de France, mais un abbé de Luxeuil, premier du nom. Citons également la maison espagnole du Xve place St Pierre, ou la maison Thiadot du XVIe place de la Baille.
De multiples vestiges éparpillés de toute part dans la ville retiennent votre attention. Enfin ces constructions en grès des Vosges donnent une note originale à une partie de la Grande-Rue.

Mais Luxeuil, c'est également et surtout la base aérienne ( BA 116 ), connue pour son rôle stratégique dans la défense de notre territoire. Par son importance, elle est un vecteur essentiel dans la vie économique locale. 

Les spécialités de Luxoviennes

La plus connue d'entre elles est la broderie. D'ailleurs un conservatoire de dentelle fonctionne toute l'année pour les Luxoviennes, curistes et touristes, avec des stages d'initiation et de perfectionnement.
Enfin le jambon de Luxeuil est très connu et apprécié. Son origine remonterait aux charcuteries fumées séquanaises très estimées à Rome, et les moines de l'abbaye auraient repris la tradition.

Les promenades

Outre le parc de l'établissement thermal, les forêts domaniales et communales de Luxeuil sont un lieu idéal pour la promenade. C'est un massif de 2000 hectares entourant la ville dans un écrin de verdure. Enfin ne manquez pas une ballade au Lac des Sept chevaux.
Comme toutes les stations thermales, Luxeuil est riche en animations : casino, golf miniature, expositions, concerts et théâtre.