PASSAVANT
LA ROCHERE

Passavant appartenait à la famille des comtes de Bourgogne, très probablement sous la suzeraineté des ducs de Lorraine, du moins pour une partie. Cette partie lorraine fut réunie à la France en même temps que le duché en 1790. Le reste, dont Passavant et La Rochère, fut attribué au département des Vosges. En 1791, une rectification eut lieu et Passavant entre dans la Haute-Saône.

Mais comment ne pas parler de la verrerie de la Rochère, la plus ancienne des verreries d'art de France encore en activité. Sa fondation remonte en effet à 1475 et elle est la seule à avoir subsisté des nombreuses verreries qui s'étaient implantées près des forêts des Vosges saônoises, qui leur fournissaient en abondance la matière première indispensable.
Pendant la guerre de trente ans, le hameau de la Rochère fut détruit, les habitants massacrés par les suédois et la verrerie resta inactive pendant 24 ans. Elle fut reconstruite en 1660.

La verrerie nous invite à assister au spectacle fascinant de l'art du verre : le verrier prélève la matière dans le four à l'aide d'une canne, son outil de travail millénaire, puis mailloche, souffle, accomplit les mêmes gestes que ses prédécesseurs, cinq siècles auparavant. La halle de fabrication est couverte par une charpente en chêne qui date de 1830. On peut acheter toutes sortes d'objets en verre, alors que la galerie d'art contemporain propose des tableaux et des lithographies de peintres contemporains connus et d'artistes régionaux, des sculptures et des tapisseries d'Aubusson.