RONCHAMP

Le musée de la mine de Ronchamp a été créé afin de ne pas oublier deux siècles d'activité minière. Il permet de suivre l'essor d'une grande entreprise, l'éveil de la conscience ouvrière, le développement de la technologie et des lois sociales à travers une nombreuse documentation. Il a été inauguré le 26 septembre 1976 et la Maison de la mine est l'œuvre de l'architecte Paul Combet.

Le musée de la mine est un écomusée. On trouve dans la première salle, l'outillage complet des houillères de Ronchamp des origines à nos jours : collection d'outils du jour et du fond, belle collection de lampes de mines, appareils d'exhaure, de roulage, d'aération. La seconde salle est consacrée à la vie des mineurs, on y trouve les témoins de la vie communautaire, de ses fêtes, de son folklore.

Le charbon de terre a été découvert sur Champagney et Ronchamp vers 1752. Les houillères et la centrales sont nationalisées par l'EDF en 1946. L'exploitation cessera pour des raisons de rentabilité vers 1958.

Comment parler de Ronchamp sans évoquer sa célèbre chapelle !
La chapelle de Notre dame du haut de Ronchamp est incontestablement l'un des sites les plus beaux de Franche-Comté. Dressée au sommet d'une colline boisée, cette chapelle fut érigée en 1955 et règne sur un vaste horizon et apparaît de loin comme un grand oiseau blanc au milieu des bois.
Les quatre façades sont asymétriques et sur cet ensemble est posé un toit en ciment armé gonflé comme une voile. L'intérieur est encore plus saisissant : la lumière pénètre par des fentes ménagées entre le plafond et la paroi.